Un emploi aux USA

14 Oct. 2015

Vaste sujet, on pourrait en faire un roman mais on va s'en tenir à notre petite expérience !

1 - V.I.E., une opportunité à saisir !

Par où commencer ? Et bien par le début, et la raison qui nous a fait venir en territoire US : le V.I.E. de Jean-Baptiste. Pour résumer et parce qu'on est déjà rentré dans les détails dans un précédent article, un V.I.E. est un Volontariat International en Entreprises. C'est un programme d'échange qui permet à de jeunes diplômés de parfaire leur expérience professionnelle en s'expatriant pour quelques temps à l'étranger au sein d'une entreprise française. Pour JB, c'est Alstom Grid (filiale électrique du groupe). Son poste est situé à Waynesboro (au Sud d'Augusta). Il est lean engineer, en charge d'améliorer l'organisation de l'environnement de travail dans le but d'optimiser la production. Accessoirement, et parce que le contrat V.I.E. le stipule, il est là aussi pour découvrir la culture américaine. C'est pas chouette comme programme !

2 - Des papiers pour un emploi

Quant à moi, une fois arrivée sur le sol américain, j'ai fait une demande de permis de travail. Cette demande n'est pas possible avec tous les types de Visa, d'où l'intérêt de bien se renseigner avant de s'engager dans un tel projet ! Mon Visa J-2 dépendant du J-1 (celui de JB) m'octroie donc le droit de travailler sur le sol américain moyennant d'en faire la demande au service de l'immigration américaine de son Etat de résidence (pour moi c'est l'USCIS du Texas). Dit comme ça, ça à l'air simple mais sur le moment c'est loin d'être aussi limpide. Heureusement, la plupart des postdocs français partent aux USA avec le même Visa que celui de JB, le fameux Visa J-1. Souvent mariés, leurs conjoints (en J-2) ont la bonne idée de réaliser des blogs et de relater leur expérience avec l'administration américaine. A mon tour de partager ma propre expérience !

1) Se documenter
La première chose à faire, c'est évidemment de se documenter sur la façon d'obtenir le permis de travail. Les blogs mais aussi le site officiel du Department of Homeland Security sont de très bonnes sources d'information. Si vous êtes sur le territoire US, et avez la chance de rencontrer des personnes ayant des situations identiques à la votre, c'est encore mieux !
Quelques blogs d'expats français :
http://2tourangeauxany.canalblog.com
http://2francaisacharleston.blogspot.com

http://www.maathiildee.com

2) Se familiariser avec le Form I-765
C'est ce formulaire qui permet de faire une demande de permis de travail. Toutes les informations officielles concernant le I-765 se trouvent ici.

3) Faire la demande
En ce qui me concerne, j'ai commencé la démarche 1 mois après notre entrée aux USA, le temps pour l'administration américaine de digérer notre arrivée sur le territoire. A cette date, on pouvait remplir le Form I-765 en ligne et s'acquitter dans la foulée des $380. A l'heure où j'écris cet article, il semblerait que la version en ligne n'existe plus. Dans tous les cas, que la démarche soit faite en ligne ou uniquement sur papier, elle doit toujours s'accompagner de l'envoi par courrier d'un dossier complet comprenant :
- une lettre manuscrite prouvant que le fait de travailler ne servira pas à subvenir aux besoins du foyer. J'avais ajouté des justificatifs (revenus, assurance voiture etc.) ;
- des copies du passeport, du visa, du I-94 et du DS-2019 (pour le J-1 et le J-2) ;
- 2 photos d'identité (même format que pour le visa) ;
- une copie du certificat de mariage (accompagnée de sa traduction en anglais) ;
Pour un Form I-765 rempli et payé en ligne :
- une copie du Confirmation Receipt (preuve de paiement) ;
Pour un Form I-765 envoyé par courrier (à envoyer en même temps que l'ensemble du dossier) :
- le formulaire I-765 dûment rempli ;
- un chèque de $380 ;
Point important : L'USCIS (United States Citizenship and Immigration Services) met à disposition un lien pour suivre l'évolution de son dossier.

4) Rendez-vous à l'Application Support Center
Une quinzaine de jours après ma demande, j'ai reçu un courrier avec, à l'intérieur, le Form I-797C me donnant un rendez-vous à l'Application Support Center d'Atlanta pour une prise de mes Biometrics : photos et empreintes digitales. Malheureusement, le rendez-vous, fixé une quinzaine de jours plus tard, se trouve être en plein pendant nos vacances en Floride ! Oups ! Quelques jours après la réception de ce document, j'ai tenté un walk-in. Je suis donc allée à l'Application Support Center dans l'espoir de trouver un arrangement, et... Oh, miracle ! Ils m'ont fait passer mes Biometrics le jour même ! L'administration n'est pas toujours aussi rigide qu'on le pense finalement !

5) Réception du "précieux" et obtention d'un numéro de sécurité sociale
Début Juin, soit 3 mois après l'envoi de mon dossier, je reçois enfin mon permis de travail ! Dans la foulée, je file directement à l'US Social Security Administration pour faire ma demande de numéro de sécurité sociale. Là encore, il vous faudra remplir un formulaire et joindre avec lui une série de justificatifs (plus d'infos ici et ici). En possession de votre autorisation de travail, cette dernière étape n'est qu'une simple formalité. Mon numéro de sécurité sociale a mis une quinzaine de jours à arriver dans notre boîte aux lettres. Entre excitation et angoisse, les portes de l'emploi s'ouvraient enfin à moi !

3 - Fin Juillet, I got it !

La recherche d'un emploi n'est jamais une partie de plaisir surtout quand elle se fait dans une langue qu'on ne maîtrise pas complètement. Après avoir refait mon CV à la mode américaine, j'ai commencé à faire le tour des agences intérims et postulé dans des entreprises dans mon domaine de prédilection (qui est le Web). J'ai également eu l'occasion de participer à quelques "job fairs" (salon de l'emploi). Après quelques interviews ratées, celles au téléphone ont été assez folkloriques :) Fin Juillet, je décrochais mon 1er emploi américain ! Un job d'hôtesse de caisse dans un Walmart (type Carrefour). Ok, c'est pas mon job de rêve mais c'est un bon moyen d'améliorer mon anglais (celui du quotidien, pas le "formal").

Commentaires

Congratulations ! Et Walmart y a pas mieux pour s'imprégner de la culture américaine ;-)
Bon j'attends avec impatience ton post sur l'Halloween !
See ya

Je vous tire mon chapeau.... sur notre bon vieux continent, il n'est pas toujours aisé de se dépatouiller avec l'Administration, mais lorsqu'il y a la barrière de la langue en plus, OUAH !!!

Pas facile mais pas impossible ! D'ailleurs impossible n'est pas français ;)

  • “The Oh la la blog” est une production kiwimarin.com
  • Textes & photos par Sophie & Jean-Baptiste